Famille génération

La place du cadet dans une fratrie est-elle la plus difficile ?

Notre personnalité dépendrait-elle de notre rang de naissance ? Peut-être bien. Il s’agit certes d’un vieux concept, mais il est toujours d’actualité. Alors jusqu’à quel point notre place dans la fratrie nous affecte-t-elle? Et quand est-il du cadet en particulier ?

 

Le cadet, tiraillé entre les plus grands et les plus petits

Du temps du droit d’aînesse, l’aîné était l’héritier du patrimoine et le dernier-né celui qui avait toujours le champ libre. Le cadet, lui, était toujours tiraillé entre les plus grands et les plus petits, une place que les autres ne lui enviaient pas.

 

Selon les spécialistes, l’ainé est très souvent responsable, serviable, organisé et conformiste du fait de son rôle de substituts parentaux et de « gardien des lois ». L’enfant du milieu quant à lui doit se faire une place pour occuper l’espace familial : il se rebelle pour exister. De plus, le premier enfant le perçoit généralement comme un « voleur d’amour »qui prend subitement sa place, et ce, même avant sa venue au monde.

 

Une position plus à risques psychologiquement

Malgré ce sentiment de jalousie et de rivalité qui pèse autour de lui, l’enfant du milieu est souvent plus enthousiaste, ouvert d’esprit et créatif. Tout cela le pousserait « naturellement » à être plus extraverti et à mieux s’adapter à tous les aléas de la vie. Néanmoins, il ne faudra pas sous-estimer le fait qu’être le cadet est une positionplus à risque psychologiquement.

 

En effet, même s’il sera plus diplomate et extraverti, il aura souvent tendance à avoir une plus faible estime de lui-même. Cela peut même nuire à sa santé et causer des problèmes d’orthophonie par exemple.

 

Alors, que faire ?

Tout dépend de l’éducation des parents, car il ne s’agit en aucun cas d’un chemin tout tracé et immuable. L’essentiel est de sortir de tous ces schémas. Il est vrai que chacun a son rôle à jouer au sein de la fratrie, mais le plus important est d’apprendre à partager et à respecter l’autre dans sa différence. Ne l’oublions pas, vivre en famille est incontestablement un enrichissement quotidien. Sachons alors profiter des différentes expériences des uns et des autres tout simplement.

 

 

PARTAGER

Pin It

Noter cet article

0 / 5 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>